Analyse de "28- Une chasse au canular collaborative" (2013)

http://missiontice.ac-besancon.fr/documentation/index.php/une-chasse-au-canular-collaborative/

Cadre

Niveau(x) 6ème
Durée1 h.

Savoirs visés

Notion(s) Qualité de l'information Info-pollution Crédibilité de l'information
Savoirs pratiques

Savoir rechercher de l’information en ligne.
Savoir vérifier la validité d’une information.
Savoir confronter des informations.

Savoirs théoriques

Connaître un critère de qualité de l’information : la fiabilité.
Connaître un type d’info-pollution : le canular.
Appréhender l’idée de désinformation.

Savoirs normatifs

Adopter une attitude critique vis-à-vis d’informations diffusées sur le web.

Évaluationsans

Enseignement

Scénario

Les élèves se répartissent les recherches d’information afin de valider un document qui ressemble fort à un canular : une vidéo montrant un aigle enlevant un bébé. Ils mutualisent leurs informations à l’aide d’un outil d’écriture collaborative.

Méthode(s) pédagogique(s) active : investigation
Descriptif
  1. Phase initiale : mobilisation à partir du visionnage d’une vidéo (2 mn.) suivie d’un débat sur la véracité de l’information et la validité du document. (5 mn.)
  2. Mise en activité :
    . inventaire des pistes d’investigation et leur répartition entre les groupes. (10 mn.)
    . présentation des consignes et des procédures ( Google Drive ). (5 mn.)
  3. Activité : recherche d’information et restitution sur l’outil d’écriture collaborative. (30 mn.)
  4. Mise en commun.
    . la « viralité » d’un canular.
    . la stratégie à adopter face à ce type de contenu.

Apprentissage

Démarchedialectique
Tâche

Rechercher des informations en ligne pour vérifier la fiabilité d’une information.

Matériau(x)

Un document vidéo
Des sites web

Production

Un document de décryptage d’une information-canular

Fiche(s) élève(s)

Exemple de production d’élèves

Commentaire

Méthode pédagogique

Cette séance pourrait être apparentée à la mise en place d’une situation-problème puisque les élèves semblent avoir été confrontés à une question ouverte et avoir dû trouver par eux-mêmes les stratégies et les éléments nécessaires à forger une réponse. Mais il faudrait pour cela qu’à la phase 2, les pistes d’investigation présentées dans la fiche soient produites par les groupes d’élèves… plutôt que par le professeur. On conçoit cependant très bien que, pour ce niveau 6ème et dans le temps imparti, le professeur ait à guider plus ou moins fortement. De ce fait, la méthode s’apparente sans doute davantage à ce qui est appelé « démarche d’investigation » dans les disciplines scientifiques et technologiques du cycle central.

Structuration des connaissances

Un temps est prévu (8 mn), sous l'intitulé « débriefing et mise en commun » pour faire le bilan du travail des élèves. L'enseignant en profite pour «  leur faire prendre conscience de la « viralité » d’une information montée de toute pièce et [les faire] réfléchir à la manière dont on peut adopter un regard critique face à ce type de contenu ». Mais comment aide-t-on les élèves à s'approprier véritablement ces éléments de synthèse et à accéder à un niveau suffisant d'abstraction pour être en mesure de transférer ces notions dans une autre situation ? Là encore, il nous semble qu'il faudrait donner le temps à chaque élève de verbaliser un énoncé, sous quelque forme que ce soit (texte, carte ou schéma), qui facilite cette structuration. Un niveau de formulation pourrait être prévu par l'enseignant au moment où celui-ci réfléchit à l'identification des objectifs d'apprentissage.

Évaluation des apprentissages

Il resterait également à penser une modalité d’évaluation des apprentissages. Outre la production d'un énoncé traduisant le niveau de formulation atteint par l'élève pour cette ou ces notions (viralité, distance critique), il pourrait être envisagé de présenter à la classe un autre canular et de leur demander de produire une courte analyse mobilisant les outils intellectuels susceptibles d'avoir été construits dans la séance.

Outil TICE

L’utilisation d’un outil d’écriture collaboratif est également à remarquer, tant elle est pertinente ici, puisque les groupes ont à réunir leurs faisceaux de preuves et d’arguments. Par contre, quelles consignes d’écriture et de prise de notes sont-elles données aux élèves ? Doivent-ils joindre des éléments de référencement bibliographique pour rendre compte des sources utilisées ? Une réappropriation de cette séance devrait se pencher sur ces consignes de travail.

Ressource(s)

site académique

Hérédia Raphaël. Une chasse au canular collaborative. 2013.